Enseignants

Retour à la liste

Questions - Réponses

Pourquoi Infor-Drogues s’est-il lancé dans ce projet ?

Les jeux vidéo occupent une place importante dans la vie des enfants de 10-12 ans. Différentes études ont montré que la majorité d’entre eux possèdent au moins une console de jeux. Par ailleurs, de nombreuses rencontres et discussions avec desenfants de cet âge nous ont confirmé que ces jeux sont des éléments essentiels de leurs loisirs et qu’il leur arrive d’y consacrer plus de temps et d’énergie qu’ils ne l’auraient souhaité au départ. Il peut arriver qu’un usage massif crée des difficultés familiales ou scolaires.

Infor-Drogues a réalisé le projet « J’arrête quand je veux ! » suite aux demandes de nombreux enseignants qui souhaitent aborder la question des dépendances en classe. Notre expérience nous a convaincus que parler de drogues illicites était inutile voire contre-productif à cet âge. En effet, la plupart des enfants de 10-12 ans n‘est pas confrontée à cette réalité. Il nous semble par contre que l’on peut aborder des questions comme la difficulté de gérer un « produit », voire la dépendance, à partir de situations et de comportements vécus par les enfants.

Le roman « J’arrête quand je veux ! » a été écrit par Nicolas Ancion. Il évoque, à travers le jeu vidéo, un comportement excessif qui pourrait mener à une dépendance. Les jeux vidéo sont utilisés par tous les enfants de 10-12 ans ; ceux-ci pourront donc se sentir concernés et s’approprier ce sujet bien plus qu’en parlant des drogues qu’ils ne connaissent pas.

Ce projet d’Infor-Drogues propose aux enseignants et aux éducateurs au sens large (membres de PMS-PSE, parents, animateurs…) des pistes de réponse aux questions fréquemment posées à propos des jeux vidéo, ainsi que des activités à faire en classe ou en groupe sur base de différentes parties du livre.

Nous sommes persuadés que ce type de réflexions sera utile ultérieurement vis-à-vis d‘autres comportements (le « chat » sur Internet, les SMS, etc.) ou l’abus de produits tels que l’alcool, le tabac ou le cannabis.

N’hésitez pas à faire appel à notre équipe de prévention pour toute question ou pour un accompagnement : 02/227.52.61

Vos réactions
  • Mrs.cilique 25/03/2013 19:14

    Mon élève a 10,elle pèse 44Kg et elle se trouve grosse!Elle passe ses journées sur l'ordinateur pour savoir comment peut-elle maigrir.Que faire ?

  • Infor-Drogues 24/05/2013 13:39

    Le problème que vous évoquez n'est donc pas dû à l'ordinateur mais au regard que porte votre élève sur elle-même. Elle anticipe aussi sans doute le jugement des autres (élèves, enseignants, parents ?) à propos de son apparence. En général, il ne sert pas à grand'chose de dire "c'est idiot de faire régime, tu es très bien comme cela" car l'enfant pense que vous dits cela pour lui faire plaisir. Alors, vous pourriez mettre sur pied un débat (basez-vous sur le déroulement proposé pour la distinction réel/virtuel) dans la classe à propos de l'apparence. Non pas la grosseur/maigreur car cela pourrait viser trop fort votre élève mais p. ex. l'apparence à travers les vêtements. Est-on mieux dans sa peau avec tel vêtement ? pourquoi ? A-t-on plus d'amis avec ces vêtements ? etc. C'est souvent le regard des condisciples qui est primordial.

  • illana 18/04/2017 18:46

    pour mottre que des chose peuveut aller tres loin et qui faut savoir se controler

  • 28/03/2018 10:35

    bonjour

__react__



Communauté française, Education permanente